Les droits de dîme de MM. de Berne
en pays de Vaud 1536-1798

« Dans toute société préindustrielle, l'agriculture constitue à l'évidence le secteur économique dominant ; par conséquent, l'étude de son évolution apparaît comme un élément essentiel à une connaissance historique plus large. Toutefois, elle s'est partout heurtée à de sérieuses difficultés, notamment dans la collecte et l'exploitation de sources sur les aspects quantitatifs de la question. Autrement dit, les documents d'archives, qui ne livrent que peu d'informations chiffrées sur l'étendue des surfaces cultivées et le volume de la production céréalière avant le XIXe siècle, ne fournissent pour l'Ancien Régime que des données souvent lacunaires, rarement sérielles, difficilement comparables entre elles, mal définies et enfin malaisées à interpréter. »


Entrepris dans les années 1980 sous l'impulsion d'Alain Dubois, professeur d'histoire moderne générale et suisse à l'Université de Lausanne, le dépouillement systématique des comptabilités décimales de 1536 à 1798 de l'État patricien de Berne pour le pays de Vaud est confié à trois jeunes chercheurs, Lucienne Hubler, Chantal Schindler et Patrick-R. Monbaron.

C'est ce dernier, cependant, qui va mener l'entreprise à son terme, en marge d'une carrière dans l'enseignement et de ses nombreuses autres activités. Patrick-R. Monbaron nous livre ici le résultat de cet immense travail, dont la SHSR est heureuse de parrainer la mise en ligne.