L'Entente internationale anticommuniste (EIA), fondée en 1924 par l'avocat d'affaires genevois Théodore Aubert, s'est dotée au cours des quelque 25 années de son existence de structures qui reflètent celles de l'adversaire qu'elle se proposait de combattre, à savoir la 3e Internationale. Grâce aux relations tissées par son fondateur et ses collaborateurs directs dans les milieux qui s'étaient investis dans la défense de l'ordre bourgeois durant les années 1917-1920, en Suisse comme à l'étranger, elle s'est dotée de solides réseaux dont cet ouvrage s'applique à reconstruire la trame. Elle avait pour projet d'« antibolcheviser » les cercles politiques et économiques dirigeants, afin qu'ils prennent la tête d'une véritable croisade contre les éléments révolutionnaires à la fois dans leurs propres pays et sur le plan international. L'organisation de Théodore Aubert a ainsi contribué à la formation d'une culture et d'un esprit anticommunistes parmi les élites non seulement helvétiques, mais des principaux Etats européens.

 

« … travail remarquable et d'une grande richesse, fort bien écrit et documenté, qui a su maîtriser une bibliographie vraiment considérable pour faire finalement la lumière sur une organisation souvent citée mais jusqu'ici fort mal connue. »

Extrait de la Préface de Mauro Cerutti.

 








Michel Caillat

Michel Caillat a accompli ses études à Genève. Après avoir obtenu une maturité classique en juin 1965, il a poursuivi son cursus à l'Université de cette ville, où il a obtenu en juillet 1977 une licence en géographie à la Faculté des sciences économiques et sociales, puis une licence spéciale d'histoire, à la Faculté des lettres, en mars 1997. Il y a enfin obtenu le grade de docteur ès lettres en avril 2013.

Parallèlement à ses études, il s'est consacré à l'enseignement de la géographie et de l'histoire, tant au Cycle d'orientation (1966-2000) qu'au Collège de Genève (1997-2000). Il a ensuite été assistant de recherche du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) au Département d'histoire de la Faculté des lettres (2001-2005).

Mélomane averti, il est une figure de la scène musicale genevoise, connu sous le nom de Dj Mitch.