Du commandement de mon très redouté seigneur pour aller en ambassade. C’est en ces termes que les émissaires du duc de Savoie Amédée VIII (1391-1440) s’adressaient à leur prince lorsqu’ils étaient envoyés en mission : la charge d’ambassadeur résident n’existant pas encore, chaque négociation impliquait en effet un voyage.

Des simples messagers jusqu’aux ambassadeurs, cet ouvrage propose pour la première fois une histoire de ces hommes qui servaient leur maître en parcourant l’Europe, dans un rayon d’action s’étendant du Portugal à l’Ecosse et de la Hongrie à l’Egypte. Il offre une vision globale de leurs missions, en évoquant tant la préparation du voyage que les moyens de transport employés, les itinéraires suivis, les périls affrontés, les problèmes de logement et d’argent, voire même les curiosités « touristiques ».

Négligés par les historiens – qui se sont focalisés sur la figure d’Amédée VIII et ses capacités de fi n diplomate, notamment à l’occasion de sa médiation auprès des divers protagonistes de la guerre de Cent Ans – ces officiers voyageurs constituent un rouage fondamental de la politique internationale savoyarde.

Basé principalement sur l’exceptionnelle série de comptes déposée aux Archives d’Etat de Turin, ce livre démontre également comment Amédée VIII a organisé les voyages de ses officiers au niveau législatif, administratif, financier et pratique, afin d’en faire un instrument de pouvoir et de gouvernement aussi maîtrisé que performant.

Dépassant le cadre savoyard, cette étude replace le principat d’Amédée VIII et celui de son fils Louis (1440-1465) dans un contexte européen, en comparant leurs pratiques avec celles en vigueur dans les cours française, bourguignonne, anglaise et milanaise.

Eva Pibiri a fait ses études à l’Université de Lausanne, où elle est actuellement maître d’enseignement et de recherche en histoire médiévale. Ses travaux sont centrés sur l’histoire de l’éducation dans les pays romands au Moyen Age et sur la cour de Savoie aux XIVe et XVe siècles.